« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/10/2017 - 08:34

Newsletter du Podium Multimédias

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Douala : Jean Nkuété prescrit un vote à 100%

Les banderoles des candidats du RDPC pour l’élection législative du 30 septembre 2013 dans le département du Wouri, déployées sur les points stratégiques de la ville de Douala en ce 4ème jour de campagne résument à merveille les préoccupations du parti au pouvoir : « Mieux vivre ensemble ». C’est de cela qu’il s’agit en effet pour Paul Biya et ses partisans ; créer des conditions de vie toujours meilleures pour les populations, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Et c’est ce message que Jean Nkuété, secrétaire général du comité central est venu passer aux militants, sympathisants et populations du département du Wouri en général et de Douala en particulier.
La séance de travail qui avait pour cadre la maison du parti de Bonanjo, réunissait outre les collaborateurs du secrétaire général, toutes les forces vives du département. Dans son mot de bienvenue, le président de la section RDPC du Wouri Centre, et par ailleurs maire de Douala 1er, a, au nom des militants du Wouri, remercié le secrétaire général du Comité central pour cette visite qui va conforter les amis du Rdpc dans leur engagement à voter les listes présentées par le parti, afin de donner au président de la République une majorité confortable à l’Assemblée nationale, de même qu’elle lui permettra de poursuivre sa politique des grandes réalisations. « Nous vous assurons d’une victoire éclatante pour les élections (…) Nous vous promettons de nous installer dans les six communes  au soir du 30 septembre », a déclaré Lengue Malapa.
Pour en avoir le cœur net, le secrétaire général a passé la parole aux responsables des quatre circonscriptions électorales du Wouri. Pour Camille Ekindi, de la circonscription du Wouri Centre, Jean William Sollo du Wouri Sud, Bayero Fadil du Wouri Est et Gabriel Fandja du Wouri Ouest, les choses se passent plutôt bien. Passées les difficultés et autres incompréhensions qui ont suivi la campagne d’investitures, le calme est revenu dans la maison. Les derniers soucis restent ceux liés au budget de la campagne et autres supports de campagne.
Des soucis auxquels Jean Nkuété a apporté des réponses concrètes et immédiates, en remettant une enveloppe destinée à appuyer le financement de la campagne dans le département. Dans son discours de circonstance, le secrétaire général du comité central a dit être venu à Douala s’enquérir de la stratégie mise en place dans le Wouri, au vu des consignes de la hiérarchie et des spécificités de ce département fortement cosmopolite.   
« Des activités sont menées, mais il faut un recentrage, car on ne peut pas gagner les élections en dehors de la machine du parti. C’est le parti qui est en compétition, et il faut que toutes les actions du parti soient coordonnées », a précisé Jean Nkuété, avant de poursuivre : « Il faut faire gagner les listes du RDPC sur l’ensemble du territoire du Wouri, car qui tient Douala tient le Cameroun. Nous avons le devoir de tenir le Cameroun pour le mener à bon port. Nous sommes donc condamnés à tenir le Littoral », a prescrit le secrétaire général.
On se souvient en effet qu’en 2007, le département du Wouri avait opéré un choix certes globalement en faveur du parti du flambeau, mais trois sièges de député étaient allés à l’opposition (au SDF et au Mouvement Progressiste notamment), de même que le SDF avait hérité de la mairie de Douala 4ème. Aujourd’hui, le bilan de cette mairie est catastrophique et il revient au parti au pouvoir de sauver les populations de cette localité, en reprenant la gestion de cette mairie dont le rôle dans l’équilibre socio-économique de la ville de Douala n’est plus à démontrer.
Or depuis cette époque pourtant pas si lointaine, le gouvernement a beaucoup investi dans la région du Littoral et dans le Wouri en particulier. Des centaines de milliards ont été  investis dans la construction/réhabilitation des routes, il y a eu de nombreux projets d’adduction d’eau réalisés, de même que de nombreux projets d’extension du réseau électrique ont été réalisés. Les problèmes de logement vont également trouver un début de solution, avec la mise à disposition mercredi dernier des premiers logements sociaux construits à Mbanga Bakoko, dans la banlieue de Douala.

               

Connexion utilisateur