« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/10/2017 - 08:29

Newsletter du Podium Multimédias

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

‘‘CONSOLIDER LA DYNAMIQUE DE CONFIANCE ET D’ADHESION AUTOUR DES GRANDES REALISATIONS’’
‘‘CONSOLIDER LA DYNAMIQUE DE CONFIANCE ET D’ADHESION AUTOUR DES GRANDES REALISATIONS’’

 (DECLARATION EN FAVEUR DES CANDIDATS DU RDPC AUX ELECTIONS LEGISLATIVES ET MUNICIPALES DU 30 SEPTEMBRE 2013) 

PAR LE PR NARCISSE MOUELLE KOMBI

Le 30 septembre prochain, vous êtes appelés à accomplir un important devoir citoyen, vous êtes appelés à procéder à l’élection aux suffrages universels directs des Députés à l’Assemblée nationale et des Conseillers municipaux dans l’ensemble des Communes des dix régions de notre pays.

       L’accomplissement de ce devoir ne saurait se faire sans discernement. Voter c’est opérer un choix. C’est exprimer librement une préférence sur la base des différences qui déterminent une hiérarchie dans la qualité des propositions. C’est procéder à une sélection entre plusieurs offres. C’est opérer un tri entre diverses sollicitations en vue de retenir la meilleure. Cela doit se faire en toute lucidité et avec un grand sens de la responsabilité.

       Car il s’agit, pour l’Assemblée nationale, de l’instance compétente - à côté du tout nouveau Sénat – en matière législative et de contrôle de l’action du Gouvernement. Et pour les conseils municipaux, sont éminemment concernées les questions touchant à la vie quotidienne des citoyens.

       Aussi plaidons-nous d’emblée pour un vote utile en faveur du RDPC.

       Aussi voulons-nous exhorter à un vote responsable au bénéfice du RDPC.

       Aussi appelons-nous à un vote intelligent pour le compte du RDPC.

       Il s’agit pour nous, à la suite d’autres camarades, de vous indiquer des éléments parmi tant d’autres, de vous fournir des arguments qui militent en faveur de cette option.

 

Nul ne peut nier l’évidence des avancées formidables et des progrès considérables enregistrés dans différents domaines sous le Renouveau, notamment en matière de développement économique, social, des infrastructures, de l’éducation, de la santé, etc. Nous sommes dans une dynamique de progrès, de modernité et d’émergence économique.

 

Les Grandes Réalisations, un vent qui gonfle toutes les voiles.

 

Le projet de société du président Paul Biya a été massivement approuvé par le peuple camerounais en octobre 2011. Ce projet de société, dans le cadre du Septennat en cours, porte le nom de Programme de Grandes Réalisations.
L’approbation populaire de ce Programme est la manifestation de l’adhésion du peuple camerounais à des valeurs, à des idéaux de paix, de l’unité et de la
stabilité ; elle vaut également souscription à une ambition, aspiration à un rêve dont le président Paul Biya est heureusement inspirateur et porteur. Ce
rêve, tel qu’il se dégage de sa profession de foi, postule la construction de la force du Cameroun pour la prospérité et le bien-être des Camerounais.

       La perspective ainsi tracée est clairvoyante. La ligne définie est transparente. Il n’y a pas de meilleur choix
possible que celui des Grandes Réalisations.

       La politique des Grandes Réalisations
voulue par le président national du RDPC est un vent qui souffle sur toute l’étendue du territoire national et gonfle toutes les voiles.

       Des profondeurs du pays, de Yokadouma à Kolofata, d’Akwaya à Garoua Boulaï, de Kye-Ossi à Kousseri en passant par Yabassi et Batouri, de Bangou à Mfou en passant par Meinganga et Tcholliré, résonnent les pioches, les pelles et les outils des ouvriers, techniciens et ingénieurs, attelés à concrétiser et à matérialiser les rêves d’un Cameroun prospère, riche et heureux. Des milliers d’écoles, de collèges et lycées sont construits et équipés. Des centaines de centre de santé sont créés et construits dans les coins les plus reculés du pays. De grands projets en matière d’infrastructures routières et ferroviaires sont en cours de réalisation. Des routes rurales sont ouvertes, construites ou réhabilitées en vue du désenclavement poussé de nos villages et campagnes. De gigantesques barrages hydroélectriques sont en cours de réalisation en vue de résorber le déficit énergétique et de booster le secteur industriel. Les réalisations en matière
d’électrification rurale y compris avec des énergies renouvelables telles que
le solaire se multiplient.

L’accès à l’eau potable, qui est un défi en rapport avec la pression démographique est une priorité à laquelle le Budget d’Investissement Public (BIP) donne en permanence corps.

       Le Cameroun est ainsi transformé en un très grand chantier avec la mise en œuvre effective de multiples projets structurants appelés à donner un souffle nouveau à l’exploitation de nos ressources naturelles et à la valorisation de notre potentiel économique.    

La création des richesses débouchant sur le recul de la pauvreté, l’amélioration des conditions de vie ainsi que la promotion de l’emploi des jeunes, est une
préoccupation constante pour le président Paul Biya, comme en témoignent entre autres, le recrutement des 25 000 diplômés dans la Fonction Publique en 2009 et la création de plus de cent mille emplois dans divers secteurs cette année.

Parce que ces progrès sont irréversibles, indéniables et palpables, le Cameroun, que la nouvelle dynamique impulsée par Paul Biya contribue à rendre de jour en jour meilleur, est sur la bonne voie.

 

Un enjeu capital pour l’émergence du Cameroun.

 

       L’enjeu du double scrutin du 30 septembre 2013 réside donc essentiellement dans la réussite du Programme des Grandes Réalisations et la consolidation des acquis du Renouveau.

       Dans bien des domaines, ces progrès ont été enregistrés parce qu’ils s’appuyaient sur un socle juridique approuvé en forme législative par les Députés RDPC ; ces Députés qui ont toujours voté des lois porteuses de progrès et en phase avec le projet de société du président Paul Biya.

       La confiance fortement renouvelée par le peuple camerounais au président Paul Biya il y a deux ans, doit impliquer une dynamique de large confiance aux candidats présentés par son parti aux consultations électorales dont la campagne mobilise des dizaines de formations politiques. 

Ne vous laissez pas séduire par des démagogues ou des vendeurs d’illusions.

       Le RDPC connaît les problèmes des
Camerounais. Il ne les élude pas. Il ne les évite pas. Il les affronte. Il leur apporte les solutions adaptées et appropriées en adéquation avec les moyens disponibles.

       Aussi faut-il élire des Députés en vue de construire une majorité forte parce que stable, cohérente parce que confortable pour le RDPC. Une majorité pour la constance dans les progrès, meilleur gage de
la réussite du Programme des Grandes Réalisations. Une majorité pour la cohérence de l’action du Gouvernement en synergie avec la représentation
parlementaire à l’Assemblée nationale et au Sénat, meilleur garant du succès des grandes et généreuses ambitions que le président Biya nourrit pour le
Cameroun. Lui qui a inauguré l’avènement de la démocratie, consolider l’Etat de droit, promu les droits de l’homme et des libertés fondamentales, affermi le
rôle des femmes dans la vie nationale et améliorer leur participation en politique, engagé le processus de décentralisation territoriale, renforcer le rayonnement international et la crédibilité de notre pays au niveau
international, dessiné des perspectives salutaires pour l’émergence du Cameroun
à l’horizon 2035 et j’en passe.

 

Des hommes et des femmes au service d’un ambitieux et généreux
programme d’avenir.

 

       Aussi bien, voter pour une majorité de communes contrôlées par le RDPC, c’est permettre à la politique des Grandes Réalisations de disposer, à travers les collectivités territoriales décentralisées d’un cadre d’ancrage  et d’une base d’enracinement  le plus proche des populations urbaines et rurales.

       Les compétences transférées par l’Etat aux communes doivent être gérées dans le sens du bien commun par des hommes et des femmes soucieux de l’intérêt général, orientés dans leurs actions par les idéaux de rassemblement, d’unité nationale, de solidarité et de justice sociale ainsi  que par les principes de bonne gouvernance et de transparence dans la gestion des affaires publiques chers au Président
Biya.

       Voter pour des exécutifs municipaux RDPC majoritaires, c’est contribuer à un développement local accéléré et
maîtrisé ; c’est garantir à nos communes les meilleurs chances de promouvoir les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de l’artisanat, des PME, tous porteurs de croissance et promoteurs de prospérité dans un environnement de globalisation.

       Il y a lieu d’accorder la majorité des suffrages aux RDPC parce que d’une part, le bilan de ses parlementaires et
exécutifs municipaux sortants est globalement positif. D’autre part, parce que le RDPC a investi de très bons candidats, hommes et femmes expérimentés, compétents, patriotes et dévoués, animés d’un grand sens de l’intérêt général et ayant fait profession de foi pour un ambitieux et généreux programme d’avenir.

       Aucune voix ne doit manquer au RDPC.Toutes les voix sont utiles dans toutes les circonscriptions électorales au
RDPC, tous les suffrages doivent s’exprimer en sa faveur. Mobilisons-nous massivement le 30 septembre prochain pour un vote éclairé, lucide et de raison pour faire triompher la seule cause qui vaille, celle du progrès et de la prospérité, celle de l’émergence du Cameroun dans l’unité, la paix et la
stabilité sous la conduite du président Paul Biya.

       Electeurs, électrices, du Nord au Sud, de
l’Est à l’Ouest, concentrons nos forces le 30 septembre prochain pour un vote de raison et de conviction, de lucidité et de crédibilité en faveur des candidats du RDPC aux législatives et aux municipales.

 

 

 

                                                       
Pr Narcisse MOUELLE KOMBI

                                                    Yaoundé, le 18 septembre 2013

               

Connexion utilisateur